Vos soutiens  

Aucun soutien

0,00 € .
0,00 € Total

Valider

Faire un Don



Les chiffres clés

Servir plus de 15 tonnes de riz par mois (nourriture de base des pays asiatiques).
Servir plus de 15 000 repas par semaine, faire face aux soins médicaux.
Acheter des médicaments, des uniformes pour nos petits écoliers.
Acheter plus de 1 500 couches par semaine.
Acheter des lits pour équiper les dortoirs et tous les autres équipements dont " une grande maison " peut avoir besoin.
Dispenser plus de 7 500 heures de cours de formation chaque semaine.

En savoir plus

Nos Amis

Orphelinat de Rayong .

Orphelinat de Rayong

Orphelinat Pattaya
Fondation Père Brennan
Human Help Network
Orphelinat de Rayong
Orphelinat Baan Than Namchai

Orphelinat de Rayong 

- Orphelinat de rayong / centre d accueil et d hebergement des enfants orphelins seropositifs
- Jardin d Eden / centre de vie des Familles seropositives

Les missionnaires de l’Ordre de Saint Camille vinrent en Thaïlande dans les années 1950 pour dispenser des soins médicaux aux plus démunis. Ils y sonttoujours présents et dévoués aux malades. Au début des années 1990, l’épidémie du virus du sida eut un sérieux impact sur la société thaïlandaise. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le virus s’est propagé plus vite en Asie que dans le reste du monde. En 1992, alors aumônier à l’hôpital Camillien de Bangkok, Père Giovanni CONTARIN entreprit une étude sur les besoins des patients atteints du virus HIV (il travaille auprès d’eux depuis cette période). Cette réflexion l’a conduit à chercher un moyen de lutter contre ce fléau et d’aider les personnes contaminées, dans l’esprit même de Saint Camille.
Un premier projet fut initié en juillet 1993, avec l’assistance de personnes contaminées, l’objectif initial étant une campagne de prévention et d’information sur les risques liés au virus HIV auprès de la population locale, inculte en la matière.
Le Centre Social Camillien de Rayong
Fin 1995, le Père Giovanni CONTARIN fonda le Centre Social Camillien de Rayong pour procurer un toit et des soins aux sans-abri, aux indigents et aux personnes atteintes du virus du sida généralement rejetées par la société. Le Centre, institution caritative dépendant de la Fondation Saint Camille, soutient et gère des projets liés à la prévention, aux soins et à la réhabilitation des malades atteints par le HIV, dans le Sud-est de la Thaïlande.

Contarin.jpg camillien_enfants.jpg

Soucieux de la vulnérabilité des femmes et des mamans, le Père Giovanni leur a accordé une importance particulière. A l’évidence, à chaque décès d’une maman, le nombre d’orphelins augmentait. En janvier 1996, le Centre de Soins pour Enfants ouvrait ses portes pour apporter aux enfants séropositifs ou contaminés un accompagnement, une attention et des soins particuliers du fait des effets secondaires du traitement rétroviral. 38 enfants vivent dans cette structure (6 avec leur mère contaminée et 32 orphelins). Parmi ces enfants, l’aînée (18 ans) est l’adolescente thaïlandaise la plus âgée, née séropositive et toujours en vie. Elle vit au centre depuis 8 ans. Les plus jeunes ont respectivement 15 mois et 5 ans. Lorsque leur état de santé leur permet, les enfants vont à l’école. Actuellement, 30 d’entres eux sont scolarisés. Les 7 autres suivent des cours au Centre. Quant au nourrisson, il bénéficie des soins de sa maman. Le Père Giovanni travaille sans relâche, pour apporter aux enfants le maximum d’opportunités visant à accroître leur bien-être physique, psychologique et intellectuel et à développer attitude positive et estime d’eux-mêmes.
50 à 60 adultes séropositifs logent également au Centre. Le Père Giovanni vit dans l’angoisse perpétuelle de trouver les fonds nécessaires pour soutenir cette grande famille. Il y a deux ans, le Centre a pu trouver et engager une gouvernante à temps complet, Soeur Rita SAOLWALAK. Grâce à ses soins médicaux constants et sa présence, l’état de santé des pensionnaires s’est considérablement amélioré. Soeur Rita a pu inscrire les enfants dans des écoles locales, leur permettant de rencontrer et partager le quotidien de jeunesqui ne sont ni orphelins ni séropositifs. Cette expérience a opéré un changement positif dans leur comportement, leur apportant davantage de maturité durant l’année écoulée.
Le Centre entretient de bons contacts avec les travailleurs sociaux, le Ministère de la Santé (même si le soutien financier est minime) et les hôpitaux. Quant au personnel, qui compte également des personnes séropositives, il suit régulièrement des sessions de formation, de réflexion et de développement personnel.
Vous pouvez aider le Père Contarin à soigner les malades de Rayong en faisant un don par carte bancaire en cliquant ici: don Centre Social de Rayong dons déductibles de l'impôt sur le revenu dans le cadre de la législation en vigueur.
Les 4 objectifs principaux du centre de soins pour enfants
1/Soins médicaux (malades, pauvres) et soins palliatifs (accompagnement des personnes en fin de vie ou phase terminale),
2/Programme d’information et de prévention sur les risques liés au virus HIV dans les écoles et universités, les communautés et usines locales,
3/Prise en charge et soins des enfants orphelins atteints par le virus du sida (traitement médical, éducation)
4/Mise en place d’un réseau régional d’associations pour l’information, la prévention, la réhabilitation sociale et l’entraide auprès des malades atteints du sida.

Les Dépenses de santé et d'éducation du Centre Social Camilien de Rayong

Comme vous pouvez l’imaginer, les bénéficiaires des soins se trouvent dans l’impossibilité de contribuer financièrement aux besoins du centre.
Le coût de l’assistance aux orphelins et enfants atteints du virus du sidas’élève à la somme de 86.054 € pour une période de 1 an (juin 2005 - mai 2006) et se décompose ainsi :
Protection infantile 19 542 €
Nourriture, lait, literie, vêtements
Education 4 456 €
Tenues et manuels scolaires
Santé / Médicaments 29 535 €
Médicaments de base, visites hospitalières, tests sanguins et traitements rétroviral
Sorties et excursions 5 856 €
Frais de scolarité 6 620 €
bourses d’études
Visites aux familles 636 €
Salaires 17 372 €
1 gouvernante, 1 nourrice, 4 enseignants, 1 femme de ménage
Frais généraux 2 037 €
Vous pouvez aider le Père Contarin à soigner les malades de Rayong en faisant un don par carte bancaire en cliquant ici: don Centre Social de Rayong dons déductibles de l'impôt sur le revenu dans le cadre de la législation en vigueur
L’Ordre de Saint Camille :
Ordre des Serviteurs des Malades

Saint_Camille.jpg

Camille de Lellis (1550-1614) est né en Italie durant une période tourmentée. Jeune soldat blessé, il prend conscience des insuffisances de l’hôpital à l’égard des malades en matière d’hygiène, de soins et d’humanité. Il devient infirmier puis responsable du personnel et des services de l’hôpital à Rome.
Avec l’idéal de « servir les malades comme le fait pour son enfant unique malade une mère pleine de tendresse», il fonde la compagnie des Servants des Malades, reconnue Congrégation par le Pape Sixte V qui accède à sa demande de porter une croix rouge sur l’habit. Parmi ses compagnons se trouvent des hommes et des femmes, des laïcs et des ecclésiastiques, apportant une aide médicale, morale et spirituelle aux malades (à plus de trente ans, il décidera d’ailleurs de se faire ordonner prêtre).
Camille et les siens étendent leurs actions hors du cadre hospitalier : assistance aux malades et aux pauvres dans les quartiers défavorisés, secours aux victimes lors des famines et épidémies, présence sur les champs de bataille lors des guerres). Admiratif, le Pape Grégoire XIV érige la Congrégation en Ordre des Serviteurs des Malades. Une véritable réforme de la santé s’est opérée dans les hôpitaux de Rome en matière de soins, de droits, de dignité et de respect des malades. Les disciples de Camille sont invités à rejoindre les hôpitaux des autres provinces italiennes.
Durant 40 ans, l’hôpital est la maison de Camille et, grâce à ses enseignements et règles sanitaires (mise en place d’un code d’assistance sanitaire), le lieu de formation de centaines de jeunes au service de la charité. Reconnu commeinitiateur et maître d’une « nouvelle école de charité », Camille sera canonisé en 1746 par le Pape Benoît XIV.
Aujourd’hui présent dans une trentaine de pays des cinq continents, l’Ordre de Saint Camille compte environ 1.050 religieux répartis en 200 maisons. Les Camilliens exercent leur ministère d’assistance médicale auprès des maladeset se consacrent aussi à l’assistance spirituelle dans de nombreux établissements de soins publics et privés, ainsi qu’à l’animation de la Pastorale de la santé.
L’Ordre a créé des oeuvres propres adaptées à chaque situation médicale : hôpitaux, dispensaires, léproseries, centres nutritionnels, secours aux pauvres et aux personnes atteintes de nouvelles maladies (tumeurs, sida) ainsi que des écoles pour infirmiers professionnels et des centres de Pastorale de la Santé pour la formation du personnel médical.
Travaillant aux côtés des Camilliens et considérées comme la « Famille Camillienne », des communautés religieuses et des associations de volontaires et de laïcs se sont constituées au cours des siècles, perpétuant ainsi l’esprit de Saint Camille.Vous pouvez aider le Père Contarin à soigner les malades de Rayong en faisant un don par carte bancaire en cliquant ici: don Centre Social de Rayong